Passage de la mort : autres regards

Passage de la mort : autres regards

Ce que nous ont transmis les Egyptiens, les Boudhistes, les Celtes....

Je souhaite partager avec vous mes recherches de çi de là, dans le passé et le présent, sur d'autres  regards, croyances, philosophies, autour de la Mort

Cet article est pour vous, qui vous interrogez, voulez en savoir plus, cherchez un Sens, avez besoin d'autres points de vue, d'ouvrir votre Esprit sur ce mystérieux passage vers un "ailleurs".

En découvrant mon univers de célébrante, pour tous les passages de la vie,  vous devez ressentir que mon approche universelle et humaniste, tend à vous emmener vers des visions plus vastes, plus larges, plus libres et plus douces, que celles que l'éducation, les conditionnements, les références de la société, la pensée collective, nous acculent tous d'une manière ou d'une autre.

Encore une fois, je vous invite à demeurer libre de croire, de choisir, de penser...de vivre et de mourir.

Sincèrement vôtre. Agathia

En Egypte ancienne, la mort était appelée « naissance » et exigeait plusieurs jours de cérémonie funéraire pour aider « au passage ». Pour atteindre le paradis, il fallait éviter la mort définitive dans l’au-delà : le défunt devait préserver l’intégrité de son nom et de son corps. C’est pourquoi on déposait dans son sarcophage des offrandes pour qu’il respire , mange et des objets de sa vie quotidienne, comme le mobilier et les vêtements.

Pour les africains, la mort est un allongement de la vie terrestre

Chez les Grecs, une pièce placée dans la bouche ou la main du défunt servait à payer Charon transportant les morts. La vie ne s’arrêtait pas à la mort puisque après son court passage sur Terre, l’homme errait indéfiniment au royaume d’Hadès.

Les bouddhistes ont toujours abordé la mort avec une joie sereine puisque le Nirvana (état de bonheur absolu atteint par la disparition totale de la personnalité) attend le défunt après son « court passage sur terre ». Ils proposent de nombreux rituels essentiels et simples :  au voyage paisible de l’âme et transfert de conscience,  à une mort digne, au pardon  et à la purification, aux actions après la mort pour aider le défunt , à la transformation du chagrin en compassion.

Dans l’hindouisme, le fils aîné offre aux dieux une boule de riz cuite et des graines de sésame pour permettre au fantôme de son père de passer des limbes à une vie nouvelle.

Vu tous les objets déposés dans les tombes celtes, on peut supposer que la mort était une préparation pour une autre vie, une existence nouvelle. Ils croyaient à l’immortalité.

Un philosophe a dit un jour: " que la vie d’un homme correspondait à un battement de cil dans l’Univers"

« Toutes les croyances sont comme les branches d’un seul et même arbre » a dit Gandhi

Aujourd’hui, plus de la moitié des habitants de notre planète croit en la réincarnation soit 3,5 milliards de personnes !

Retrouvez sur ce site ma page "Funéraire : cérémonie et hommage"

 

 

Imprimer Envoyer ce site à un ami

Célébrante Agathia

Mobile sur toute la France et l'Europe

Antilles et la mer des Caraïbes : nouveau !

Cérémonies en français - anglais - italien

Contact

Par formulaire

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Téléphone

09 83 09 63 22

06 87 88 17 41

Sur ce site, nous utilisons des cookies.